Sandra Lavorel et Michel Loreau nommés Membres d’honneur de la British Ecological Society

Institutionnel

Sandra Lavorel, Directrice de recherche au Laboratoire d’écologie alpine (LECA - Univ Savoie Mont Blanc/CNRS/Univ Grenoble Alpes) et Michel Loreau, chercheur et Directeur de la Station d'écologie théorique et expérimentale (SETE – CNRS/Univ Toulouse Paul Sabatier) sont distingués en tant que Membres d’Honneur de la British Ecological Society (BES) 2020.

Fondée en 1913, la British Ecological Society (BES) est la plus ancienne société écologique au monde. La BES promeut l'étude de l'écologie à travers ses six revues académiques, ses conférences, ses subventions, ses initiatives d'éducation et ses travaux politiques. La société compte 6 000 membres dans plus de 120 pays différents.

La qualité de membre honoraire est la plus haute distinction que la BES puisse accorder, reconnaissant une contribution exceptionnelle au niveau international à la recherche, la communication et la promotion de connaissances et de solutions écologiques.

www.britishecologicalsociety.org

Twitter et Instagram : @BritishEcolSoc

Ce prix récompense :

  • les travaux de Sandra Lavorel sur les impacts du changement climatique et de la gestion des terres sur les écosystèmes et leurs services aux humains ;
  • les travaux de Mr Loreau dans le domaine de l’écologie théorique et expérimentale.

Sandra Lavorel

Sandra Lavorel

Ingénieur agronome diplômée d’un doctorat en Ecologie et Sciences de l’évolution à l’Université de Montpellier, Sandra Lavorel a été l’une des fondatrices de l’écologie des traits fonctionnels végétaux. Elle a travaillé sur la dynamique de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes en réponse aux perturbations écologiques et au changement global, en particulier dans les paysages ruraux en Europe et en Australie. Sandra Lavorel inscrit sa carrière dans une dimension internationale, participant activement à l’animation de nombreux réseaux scientifiques intercontinentaux. Elle a également contribué à des évaluations portant sur le changement climatique et son impact sur la biodiversité et les écosystèmes, les relations agriculture-biodiversité ainsi que sur les services écosystémiques.

Être récompensée par la British Ecological Society en tant que membre Honoraire est un véritable privilège pour moi qui travaille sur l’écologie fonctionnelle. J’ai été influencée tout au long de ma carrière par plusieurs membres éminents de la BES, avec lesquels j’ai pu collaborer. Je suis fière de participer au domaine de l'écologie fonctionnelle, en poussant ces avancées pour soutenir la recherche de solutions pour un monde plus durable pour la nature et les hommes.
,

Michel Loreau

Michel Loreau

Michel Loreau est actuellement directeur de recherche du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et directeur de la Station d'écologie théorique et expérimentale du CNRS et de l'Université Paul Sabatier à Moulis (France). Son principal thème de recherche au cours des vingt dernières années a été la relation entre la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes et les conséquences écologiques et sociétales de la perte de biodiversité. Michel pense que la science doit prendre conscience de ses responsabilités sociales et a consacré des efforts significatifs à la promotion de nouvelles initiatives de recherche et à lier science et politique dans le domaine de la biodiversité et des services écosystémiques au niveau international.

Je me sens bien sûr privilégié et honoré de remporter ce prix. Je le vois comme un stimulant pour continuer à travailler vers mes objectifs de longue date de construire une théorie écologique intégrative qui peut guider la recherche écologique empirique, expérimentale et appliquée, et fournir de nouvelles connaissances utiles sur les conséquences écologiques et sociétales de la perte de biodiversité.
,

Contact

Sandra Lavorel
Directeur de Recherche CNRS, Laboratoire d’Ecologie Alpine Grenoble (LECA - Université Savoie Mont Blanc / CNRS / Université Grenoble Alpes)
Michel Loreau
Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale (Univ Toulouse Paul Sabatier/CNRS)