Quels chiens de traîneau ont aidé les Inuits à prospérer dans l'Arctique nord-américain ?

Résultats scientifiques Ecologie évolutive & Biodiversité

Une étude multidisciplinaire et internationale de centaines de restes archéologiques de chiens et de loups a révélé qu’un groupe unique de chiens a aidé les Inuits à conquérir le terrain difficile de l'Arctique nord-américain. L'étude montre que les Inuits ont amené avec eux des chiens génétiquement et morphologiquement distincts lorsqu'ils ont migré d'Alaska et de Sibérie au lieu d'adopter des chiens locaux qu'ils auraient rencontrés lors de leur migration. Ces résultats sont publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

chiens de traineau
©Tatiana R. Feuerborn

Les Inuits ont conservé leurs propres chiens, suggérant qu'ils étaient désireux d'améliorer ou de conserver les caractéristiques spéciales qu'ils avaient. En analysant la morphologie de 391 chiens archéologiques, l'étude montre que les Inuits avaient des chiens plus gros avec un crâne proportionnellement plus étroit que les chiens présents précédemment. Les chiens Inuits sont les ancêtres directs des chiens de traîneau arctiques modernes, bien que leur apparence ait continué à changer avec le temps. Les experts pensaient que les Inuits utilisaient des chiens pour tirer des traîneaux, et c'est la première étude qui montre qu'ils ont introduit une nouvelle population de chiens dans la région pour ce faire. Ces chiens se sont ensuite répandus dans l'Arctique nord-américain aux côtés de migrants Inuits.

D'après Carly Ameen, archéologue de l'Université d'Exeter qui a dirigé l'étude, les chiens vivent en Amérique du Nord depuis aussi longtemps que les humains, mais ces recherches montrent que les Inuits ont introduit dans la région de nouveaux chiens qui étaient génétiquement distincts et physiquement différents des chiens précédents. Il y a des milliers d'années, il n'y avait pas le grand nombre de races de chiens que nous connaissons aujourd'hui. En analysant l'ADN et la morphologie des restes de centaines de chiens, les scientifiques ont découvert que les chiens utilisés par les Inuits avaient des formes de crâne et de dents distinctes et probablement une morphologie externe différente des chiens déjà présents dans l'Arctique.

Les experts ont également examiné l'ADN de 921 chiens et loups qui ont vécu au cours des 4500 dernières années. Cette analyse de l'ADN, ainsi que des lieux et des périodes où ils ont été trouvés, montre que les chiens des sites Inuits occupés depuis environ 2 000 ans étaient génétiquement différents des chiens déjà présents dans la région.

Pour Tatiana Feuerborn, co-auteure principale de l'étude, du Globe Institute au Danemark et du Centre de paléogénétique en Suède, les preuves archéologiques ont montré qu'avant l'arrivée des Inuits en Amérique du Nord, le traîneau à chiens était une rareté. L'analyse de l'ADN suggère que les chiens apportés par les Inuits se distinguaient des premiers chiens de l'Arctique nord-américain pour jouer un rôle de spécialiste en aidant les communautés à prospérer dans cet environnement hostile en facilitant le transport et la chasse. L'héritage génétique de ces chiens Inuits est encore visible aujourd'hui chez les chiens de traîneau de l'Arctique.

Les Inuits étaient des chasseurs spécialisés sur les mammifères marins et étaient plus mobiles que les autres groupes vivant dans l'Arctique, parcourant d'énormes distances à travers la région il y a plus de 1000 ans, à l'aide de traîneaux à chiens et de bateaux. Aujourd'hui, les chiens de traîneau dont les origines remontent à l'époque Inuit continuent d'occuper une place importante dans les communautés arctiques.

Référence

Ameen C, Feuerborn T R, Brown S K, Linderholm A, Hulme-Beaman A, Lebrasseur O, Sinding M-H S, Lounsberry Z T, Lin A T, Appelt M, Bachmann L, Betts M, Britton K, Darwent J, Dietz R, Fredholm M, Gopalakrishnan S, Goriunova O I, Grønnow B, Haile J, Hallsson J H, Harrison R, Heide-Jørgensen M P, Knecht R, Losey R J, Masson-MacLean E, McGovern T H, McManus-Fry E, Meldgaard M, Midtdal Å, Moss M L, Nikitin I G, Nomokonova T, Pálsdóttir A H, Perri A, Popov A N, Rankin L, Reuther J D, Sablin M, Schmidt A L, Shirar S, Smirarowski K, Sonne C, Stiner M C, Vasyukov M, West C F, Ween G B, Wennerberg S E, Wiig Ø, Woollett J, Dalén L, Hansen A, Gilbert T, Sacks B, Frantz L, Larson G, Dobney K, Darwent C, Evin A. 2019. "Specialized Sledge Dogs Accompanied Inuit Dispersal across the North American Arctic." Proceedings of the Royal Society Biology 20191929.

Contact

Allowen Evin
Institut des Sciences de l'Evolution - Montpellier (ISEM - CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE) - Equipe: Dynamique de la biodiversité, anthropo-écologie
Fadéla Tamoune
Communication - Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE)